© 2019 Corps consulaire de la Province de Liège. 

Dernière mise à jour : 8.11.2019

Webmaster

​Robert Laffineur

consulatgrece.liege@gmail.com

Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

Madame l’Ambassadeur, Monsieur le Gouverneur,

mon cher Jacques,

 

Je vous souhaite à chacune et chacun une chaleureuse bienvenue dans ce magnifique palais des Princes-Evêques, emblème des 800 ans de

souveraineté de la Principauté de Liège. Je remercie avec bonheur le Collège provincial de nous avoir donné le privilège de pouvoir nous y réunir ce soir.

Le Baron Delruelle m’a exprimé, il est vrai, son souhait de ne pas devoir entendre -il m’a dit supporter - de discours le concernant. Malheureux, car j’avais bien de belles choses à vous dire, je le respecterai.

Et je me propose dès lors de partager avec vous quelques instants, mon regard sur la Principauté actuelle de Monaco.

- quelques chiffres d’abord : un territoire de 200 ha, 5000 monégasques, de sang, 35.000 résidents, 15.000 salariés qui, chaque matin, rentrent dans la Principauté et la quittent le soir et qui font de la Principauté le véritable poumon économique de la région française qui l’entoure.

- une vingtaine seulement d’ambassadeurs dans le monde, dont S.E l’Ambassadeur Sophie Thevenoux à Bruxelles, représentant son pays auprès des trois Etats membres du Benelux et de l’Union Européenne.

- Une réserve dès lors importante de 135 Consuls honoraires de par le monde, qui portent haut les couleurs rouge et blanche et que le Prince-Souverain Albert ll prend le temps de recevoir chaque année pendant 3 jours afin de parfaire notamment l’état de leurs connaissances sur la Principauté.

C’est ainsi que 3 axes stratégiques frappent spécifiquement :

-Le développement durable, domaine dans lequel la Principauté entend faire partie des meilleurs. Un nombre important d’objectifs fixés par la COP, la Conférence de Paris, sont déjà atteints. Faut-il souligner le rôle historique de Monaco dans la protection des fonds marins, dans leur faune et leur flore, et l’expédition remarquable qui démarre du navire, le “ Yersin” sur lequel, trois ans durant, des équipes scientifiques de tous pays, viendront à tour de rôle poursuivre leurs recherches au niveau le plus élevé. Le développement durable ne peut se concevoir sans la transition énergétique et, là encore, la Principauté se veut parmi les meilleurs dans tous les domaines de la mobilité, secteur économique

majeur, de la construction -la ville sur la ville à défaut de place-, des déchets, de l’énergie renouvelable et l’exiguïté du territoire et ses rochers, ne rendent pas nécessairement plus aisée la poursuite de ses objectifs.

 

-Le deuxième axe, Monaco, 1ère ville de Congrès d’affaires de l’Europe. Une infrastructure remarquable a été construite ces dernières années et plusieurs lieux mythiques, souvent du 19ème, sont en passe d’être totalement transformés conformément au exigences du monde des institutions et des entreprises du XXlème siècle.

 

-Le troisième et dernier, la finance, et je sais que le domaine est en déficit de popularité depuis ces dernières années. Monaco fait partie également des meilleurs en terme de lutte contre le blanchiment et l’obsession du respect des règles de la Conformité est omniprésent. Voilà un secteur, ancien, très ancien, qui s’est totalement transformé depuis 15 ans pour pouvoir rencontrer les exigences les plus élevées des Autorités de contrôle internationales.

 

J’en termine.

C’est cela, ce sont ces images-là, certes ensoleillées par la lumière légendaire de la Méditerranée, ce sont ces projets, que j’entends véhiculer dans ma charge nouvelle. Car ils sont lourds de sens, de belles valeurs, ils sont porteurs d’avenir et témoins que l’on peut évoluer et se défaire de ce qui a été parfois ses démons. Ils montrent enfin qu’à défaut d’avoir un vaste territoireet une grande population, on peut cultiver, à

quelques-uns, le pouvoir de l’influence et de l’exemple.

Telle sera la mission que je me suis assignée en tant que désormais Représentant de Monaco en Principauté, l’autre, la nôtre.

 

Je vous remercie.